Champignons en août dans la région de Moscou: une description de l'espèce

Plus l'automne est proche, plus les champignons apparaissent dans la forêt: déjà en août, les cueilleurs de champignons reviennent de la «chasse tranquille» avec des paniers pleins de cèpes, cèpes et cèpes tant aimés. Le mois d'août est riche en russula et en vagues. Ceux qui connaissent bien les cadeaux de la forêt ramassent des champignons polonais, des poivrons et des châtaignes, des asclépiades, des bousiers, des toiles d'araignée et des smoothies.

La nature envahie par la végétation sous la forme d'arbres, d'arbustes et de mousses donne de nombreuses substances utiles aux champignons. À leur tour, de nombreux champignons contribuent à la prospérité de la nature. C'est leur symbiose. Bien qu'il existe d'autres exemples où les champignons de l'amadou contribuent à la destruction des arbres et des arbustes. Cependant, les scientifiques ont déterminé que le processus initial était le processus de leur affaiblissement, et alors seulement - la croissance de champignons sur eux. C'est la loi de toute nature. Les plantes, les champignons, la faune changent et s'adaptent aux conditions extérieures, et les faibles et les malades meurent rapidement, souvent aux dépens d'autres espèces.

Vous pouvez trouver une description des types de champignons les plus populaires qui poussent dans la région de Moscou en août sur cette page.

Champignons blancs

Champignon blanc, forme chêne (Boletus edulis, f. Quercicola).

Habitat: dans les faubourgs des cèpes, apparemment invisibles, ils poussent seuls et en groupes dans des forêts mixtes avec des chênes.

Saison: de fin mai à début octobre.

Le chapeau a un diamètre de 5 à 20 cm, chez les jeunes champignons, il est convexe, en forme de coussin, puis plus plat, lisse ou légèrement froissé. Par temps humide, le bonnet est visqueux, par temps sec, il est brillant. Un trait distinctif de l'espèce est le motif réticulaire caractéristique sur la jambe avec des nuances brun rougeâtre. La couleur du bonnet est très variable, mais le plus souvent de tons clairs - café, brun, brun grisâtre, mais aussi brun. Le chapeau est charnu et dense.

La jambe a un motif réticulaire distinct, souvent de couleur brunâtre. La hauteur du champignon est de 6 à 20 cm, l'épaisseur est de 2 à 6 cm, la patte est élargie ou clavée dans la partie inférieure et plus intensément colorée dans la partie supérieure.

La pulpe est dense, blanche, légèrement spongieuse à maturité, jaunâtre sous la couche tubulaire. Le goût est doux et dégage une agréable odeur de champignon.

L'hyménophore est libre, entaillé, se compose de tubes de 1 à 2,5 cm de long, blancs, puis jaunes, avec de petits pores arrondis des tubes.

Variabilité: la couleur de la calotte varie du blanchâtre-jaunâtre au brun clair, la tige dans la partie supérieure peut avoir une couleur allant du jaune clair au brun clair.

Il n'y a pas d'homologues toxiques. La taille et la couleur de la coiffe sont similaires à celles des champignons de galle non comestibles (Tylopilus felleus), dont la chair a une teinte rosée et un goût amer brûlant.

Méthodes de cuisson: séchage, marinage, mise en conserve, préparation de soupes.

Comestible, 1ère catégorie.

Champignon blanc, forme de pin (Boletus edulis, f. Pinicola).

Habitat: seuls et en groupes dans les conifères et mélangés avec des forêts de pins.

Saison: de début juillet à mi-octobre.

Le chapeau a un diamètre de 5 à 25 cm, chez les jeunes champignons, il est convexe, en forme de coussin, puis plus plat, lisse ou légèrement froissé. Par temps humide, le bonnet est visqueux, sec, mat. Il est de couleur sombre: brun rougeâtre, brun rougeâtre, brun foncé, parfois avec une teinte violette, en été dans les forêts sèches, il est plus clair, souvent rose le long du bord, chez les jeunes champignons à blanchâtre. Il est souvent rose ou plus clair sur les bords. Il y a de légères stries sur le chapeau. La peau n'est pas amovible.

La jambe est de longueur moyenne, 5-8 cm de haut, 1,54 cm d'épaisseur, fortement épaissie dans la partie inférieure. Une caractéristique distinctive de l'espèce est le motif sur la jambe - avec des stries ou des rayures, de couleur brun clair, dans la partie supérieure, la couleur est plus intense.

Pulpe. Le deuxième trait distinctif est la couleur rouge brunâtre de la chair sous la peau des champignons matures. N'a pas de goût, mais a une agréable odeur de champignon.La chair n'est pas aussi ferme que dans les autres formes de cèpes.

L'hyménophore est libre, entaillé, se compose de tubes de 1 à 2,5 cm de long, blancs, puis jaunes, avec de petits pores arrondis des tubes.

Variabilité: la couleur du bonnet varie du brun foncé avec une teinte olive au brun clair.

Il n'y a pas d'homologues toxiques. Les champignons biliaires non comestibles (Tylopilus felleus) sont similaires, qui ont une chair rosée, une odeur désagréable et un goût très amer.

Méthodes de cuisson: séchage, marinage, mise en conserve, préparation de soupes.

Comestible, 1ère catégorie.

Bolet

Bolet fumé (Leccinum palustre).

Habitat: forêts humides de feuillus et mixtes, poussant en groupes.

Saison: Juillet - septembre.

Bonnet charnu de 3-8 cm de diamètre. La forme du bonnet est hémisphérique, puis en forme de coussin, lisse. La surface du capuchon est légèrement fibreuse, sèche, muqueuse par temps humide. Une caractéristique distinctive de l'espèce est la couleur gris-brun du chapeau chez les jeunes spécimens, et plus tard dans le gris fumé.

Pied 6-12 cm, 7-18 mm d'épaisseur, cylindrique. Chez les jeunes champignons, la patte est solide et forte, et chez les champignons mûrs, elle est fibreuse, légèrement épaissie au fond. Le deuxième trait distinctif de l'espèce est la couleur des écailles sur la jambe - pas noires, comme la plupart des cèpes, mais gris clair.

La pulpe est d'abord dense, plus tard lâche, acquiert des taches bleu verdâtre sur la coupe, a une agréable odeur de champignon faible.

Variabilité: la couleur du bonnet varie du gris-brun au gris. Au fur et à mesure que le champignon mûrit, la peau du capuchon peut rétrécir, exposant les tubules environnants.

Il n'y a pas d'homologues toxiques.

Espèces comestibles similaires. Le bolet fumé en forme, et parfois en couleur, est similaire au bolet noir (Leccinum scabrum, f. Oxydabile), qui ne diffère pas par la lumière, mais par des écailles noires sur la jambe.

Méthodes de cuisson: séchage, décapage, mise en conserve, friture.

Comestible, 2e catégorie.

Boletus varicolor (Leccinum varicolor).

Habitat: bouleaux et forêts mixtes, isolées ou en groupes.

Saison: de fin juin à fin octobre.

Chapeau charnu de 5 à 15 cm de diamètre. La forme du capuchon est hémisphérique, puis en forme de coussin, lisse avec une surface légèrement fibreuse. Une caractéristique distinctive de l'espèce est des taches claires et foncées sur une calotte brun sale ou brun rougeâtre. Souvent, la peau dépasse le bord du bonnet.

Tige de 7 à 20 cm, mince et longue, cylindrique, légèrement épaissie vers le bas. Les jeunes champignons ont un fond légèrement épaissi. La patte est blanche avec des écailles presque noires chez les champignons matures. Plus près de la base du bonnet, il y a moins d'écailles et leur couleur est plus claire avec une teinte bleu pâle ou verdâtre. Le tissu de la jambe dans les spécimens plus âgés devient fibreux et dur. Épaisseur - 1,5-3 cm.

La pulpe est dense, blanchâtre ou lâche, légèrement aqueuse. Sur la coupe, la couleur change légèrement en une couleur rose-turquoise avec une bonne odeur et un bon goût.

Les tubules et les pores sont de couleur blanche à crème et s'assombrissent avec l'âge.

Variabilité: la couleur du bonnet varie du brun clair au brun foncé au gris. La couleur des taches est très variable: du blanchâtre au presque noir. Au fur et à mesure que le champignon mûrit, la peau du capuchon peut rétrécir, exposant les tubules environnants. Les écailles du pédoncule sont d'abord grises, puis presque noires.

Il n'y a pas d'homologues toxiques. Les champignons biliaires (Tylopilus felleus) sont un peu similaires, ils ont une chair avec une teinte rosée, ils ont une odeur désagréable et un goût très amer.

Méthodes de cuisson: séchage, décapage, mise en conserve, friture.

Comestible, 2e catégorie.

Bolet noir (Leccinum scabrum, f. Oxydabile).

Habitat: bouleaux humides et forêts mixtes, poussant seuls ou en groupes.

Saison: Juillet - septembre.

Bonnet charnu de 5 à 10 cm de diamètre. La forme du bonnet est hémisphérique, puis en forme de coussin, lisse. La surface du capuchon est légèrement fibreuse, sèche, muqueuse par temps humide. Une caractéristique distinctive de l'espèce est la couleur noire, brun noir et gris-brun. Il y a un motif tacheté indistinct sur le capuchon.

La jambe est de 6 à 12 cm, mince et longue, cylindrique. Les jeunes champignons ont un fond légèrement épaissi. La patte est blanche avec de petites écailles brun noir, presque noires chez les champignons matures, et blanches à la base. Le tissu de la jambe dans les spécimens plus âgés devient fibreux et dur. Épaisseur - 1-2,5 cm.

La chair est dense, ne change pas de couleur sur la coupe, le slip est gris. La pulpe est d'un blanc éclatant, mais s'assombrit à la coupure.

Les tubules sont brunâtres-grisâtres, de 1,5 à 3 cm, avec des denticules.

Variabilité: la couleur du bonnet varie du gris-brun au noir. Au fur et à mesure que le champignon mûrit, la peau du capuchon peut rétrécir, exposant les tubules environnants. Les écailles du pédoncule sont d'abord grises, puis presque noires.

Il n'y a pas d'homologues toxiques.

Méthodes de cuisson: séchage, décapage, mise en conserve, friture.

Comestible, 2e catégorie.

Butterlets

Les papillons, contrairement aux cèpes, n'aiment pas les forêts denses, mais poussent le plus souvent sur des pentes éclairées ou dans des clairières lumineuses près de la ceinture forestière.

Il y a beaucoup de furoncles en août, mais pas chaque année. Le pic de collecte est observé dans deux à trois ans.

Propriétés médicales:

  • a une activité antibiotique;
  • contient une substance résineuse spéciale qui soulage les maux de tête aigus (arachnoïdite chronique) et soulage l'état des patients souffrant de goutte, accélère l'excrétion de l'acide urique.

Beurrier commun (Suillus luteus).

Habitat: jeunes pinèdes et forêts mixtes, en bordure de clairières, en lisière, le long des chemins forestiers.

Saison: Mai - début novembre

Le chapeau mesure 4-10 cm de diamètre, parfois jusqu'à 13 cm, hémisphérique, puis arrondi-convexe puis plat, lisse. Couleur - brun, brun foncé, brun chocolat, moins souvent brun jaune et olive brunâtre. Par temps humide, le bonnet est recouvert de mucus, par temps sec, il est brillant, soyeux. Chez les jeunes champignons, les bords de la coiffe sont reliés à la tige par un film dense, qui se brise à mesure qu'il grandit et forme un anneau autour de la tige. La peau peut être facilement enlevée.

Jambe de 3 à 10 cm de haut, de 1 à 2,5 cm d'épaisseur, cylindrique, blanchâtre ou légèrement jaunâtre, puis brunâtre au-dessus de l'anneau. L'anneau est d'abord blanc, puis marron ou violet sale.

La pulpe est douce, blanche, jaune clair, ne change pas de couleur à la pause, avec une odeur et un goût faibles.

L'hyménophore est adhérent, se compose de tubules jaunes de 0,6 à 1,4 cm de long. Les pores des tubules sont petits, arrondis, blanchâtres au début, puis jaunes. Poudre de spores, jaune rouille.

Espèces similaires. L'huileur commun est similaire à l'huileur granulaire comestible (Suillus granulatus), qui a une gamme de couleurs similaire du chapeau et de la tige, mais n'a pas d'anneau sur la tige, et il a un grain.

Il n'y a pas d'homologues toxiques. Les champignons biliaires (Tylopilus felleus) sont un peu similaires, ils ont une pulpe rosâtre, une calotte brune, ils sont très amers.

Méthodes de cuisson: séchage, décapage, cuisson, salage.

Comestible, 2e catégorie.

Beurrier granulaire (Suillus granulatus).

Habitat: pousse dans les forêts de conifères et de feuillus, en particulier sous les pins.

Saison: Juillet - septembre.

Le chapeau mesure 3-9 cm de diamètre, charnu et élastique, collant, brun rouille brillant ou jaune-orange. La forme de la coiffe est d'abord hémisphérique et conique, puis convexe puis presque prostrée et même avec des bords incurvés vers le haut. La peau est lisse et se détache facilement du capuchon.

La tige est dense, cylindrique, légèrement incurvée, jaunâtre-blanchâtre, farineuse-granuleuse ou brun rougeâtre clair, de 4 à 7 cm de haut, de 0,8 à 2 cm d'épaisseur, avec des taches jaunes sur la surface. Dans la partie supérieure, la vue est fine.

La pulpe est tendre, douce, ne change pas de couleur à la pause, de couleur jaune clair avec une odeur de noisette, un goût sucré.

Les tubules sont adhérents, courts de 0,3 à 1,2 cm, de couleur jaune clair ou brun clair. Les pores sont petits, avec des arêtes vives, émettent des gouttelettes de jus laiteux, qui, une fois secs, forment une sorte de floraison brunâtre.

Les spores sont brun clair.

Variabilité. La couleur du bonnet varie de l'ocre et du jaune crème au brun jaunâtre et au brun rouille. Couleur des pattes - du jaune clair au brun clair.La surface granuleuse de la jambe est d'abord jaune crème, puis brunâtre. Les pores sont d'abord jaune pâle, puis jaunâtres. Les tubules peuvent être jaunâtres et verdâtres.

Il n'y a pas d'homologues toxiques. Les champignons biliaires (Tylopilus felleus) sont un peu similaires, avec une chair rosée et une calotte brune, ils sont très amers.

Méthodes de cuisson: séchage, décapage, cuisson, salage.

Comestible, 2e catégorie.

Huileur rouge rougeâtre (Suillus tridentinus).

Habitat: forêts de conifères, trouvées isolément et en groupes. Le pétrolier rouge-rouge est inclus dans les Red Data Books régionaux des régions centrales de la Russie. Statut - 4I (type avec statut indéfini). Plus commun en Sibérie occidentale.

Saison: fin mai - début novembre.

Un chapeau d'un diamètre de 4 à 12 cm peut atteindre 15 cm. Une caractéristique distinctive de l'espèce est un chapeau orange jaunâtre avec une forme convexe en forme d'oreiller. Les champignons mûrs sont presque plats, rouge-rouge. La surface est recouverte d'écailles fibreuses denses rouge-orange et elle a l'air d'être fissurée avec un maillage léger. Les restes d'un couvre-lit blanc se trouvent le long des bords.

Patte de 4 à 10 cm, orange jaunâtre, peut se rétrécir légèrement au-dessus et en dessous. Il peut y avoir un anneau en haut de la jambe, mais il peut ne pas être visible. L'épaisseur de la jambe est de 1 à 2,5 cm. La couleur de la jambe est la même que celle de la casquette, ou légèrement plus claire.

La pulpe est dense, jaune citron ou jaunâtre, avec une faible odeur de champignon, devient rouge à la pause.

Les spores sont jaune olive. L'hyménophore est adhérent, descendant, constitué de tubes de 0,81,2 cm de long, jaunâtres.

Variabilité. La couleur de la coiffe pendant la croissance du champignon passe de l'orange clair au rouge rougeâtre et même au rouge brunâtre.

Il n'y a pas d'homologues toxiques.

Les champignons biliaires (Tylopilus felleus) sont un peu similaires, ils ont une pulpe rosâtre, une calotte brune, ils sont très amers.

Méthodes de cuisson: séchage, décapage, cuisson, salage.

Comestible, 2e catégorie.

Russula

De nombreuses espèces de russula poussent en août. Parmi eux, il y a des russules médicinales, telles que des russules des marais, poussant dans des endroits humides.

Marsh russula possède des propriétés antibiotiques contre les agents pathogènes de diverses maladies - staphylocoques et contre les bactéries nocives - pullularia. Les teintures à base de ces champignons ont des propriétés antibactériennes et sont capables de supprimer la reproduction des staphylocoques.

Marsh russula (Russula paludosa).

Habitat: dans les forêts humides de conifères ou mixtes, dans les marécages.

Saison: Juin - octobre.

Le chapeau a un diamètre de 4 à 12 cm, parfois jusqu'à 18 cm. La forme est d'abord hémisphérique convexe, puis de couleur rougeâtre déprimée à plat. Une caractéristique distinctive de l'espèce est une calotte rosâtre-rougeâtre légèrement déprimée avec des taches jaune-brun au centre de la calotte. La surface est collante par temps humide. La peau est lisse, brillante, parfois couverte de petites fissures.

Jambe: 4-12 cm de long, 7-22 mm d'épaisseur. La forme de la jambe est cylindrique ou légèrement clavée, blanche avec une teinte rosée légèrement brillante. Chez les vieux champignons, la patte devient grisâtre.

Les assiettes sont fréquentes, larges, avec des bords légèrement dentelés et rougeâtres. La couleur des assiettes est d'abord blanche, puis jaune crème, or clair. Les plaques à la jambe sont bifurquées.

La pulpe est dense, blanche, fragile, de goût sucré. Seulement dans les jeunes champignons, les assiettes sont légèrement piquantes.

Les spores sont légèrement chamoisées. La poudre de spores est jaune pâle.

Variabilité. Chez les jeunes champignons, les bords du chapeau sont lisses, avec l'âge, ils deviennent côtelés. La couleur du bonnet peut être rouge orangé et s'estomper avec l'âge. La patte est tout d'abord blanche et devient rosâtre avec l'âge.

Similitude avec d'autres espèces. La russula des marais peut être confondue avec l'émétique brûlant (Russula emitica), qui a une tige blanche et un goût poivré vif, un bonnet rouge brûlant et aucune autre couleur au centre.

Méthodes de cuisson: mariner, cuisiner, saler, frire.

Comestible, 3ème catégorie.

Brown russula (Russula xerampelina).

En août, dans de nombreux endroits humides, des russules brunes apparaissent avec un goût épicé piquant.

Habitat: dans les forêts humides de pins, de chênes et mixtes, sur sols sableux.

Saison: Juillet - début novembre.

Le chapeau a un diamètre de 4 à 12 cm, de couleur rouge foncé ou brun-violet. La forme du capuchon est d'abord convexe, puis prostrée ou enfoncée à plat. Il y a une zone déprimée ou concave plus sombre au centre du capuchon. Les bords deviennent striés avec le temps. La surface du bouchon est d'abord légèrement gluante, puis sèche, mate. La peau se décolle facilement.

La patte mesure 4 à 12 cm de diamètre et 1 à 3 cm d'épaisseur, même, cylindrique, d'abord blanche, puis acquiert une teinte rose rougeâtre, peut avoir des taches rose-violet. La base du pédicule est souvent épaissie. La jambe est presque creuse.

La pulpe est dense, fragile, blanche ou crémeuse, vire au brun jaunâtre ou brunâtre avec l'âge, vire au brun à la rupture, ce qui est un trait distinctif de l'espèce. Le goût de la pulpe est agréable, sucré-noisette. L'odeur, au contraire, est désagréable, comme un hareng.

Les plaques sont adhérentes ou lâches, fréquentes, blanc crème, puis jaunâtre-chamoisées, virant au brun au pressage, 7-12 mm, fragiles, arrondies en bordure. Les spores sont chamoisées, la poudre de spores est chamoisée pâle.

Variabilité. La couleur du bonnet peut varier du violet-rouge au brun-rouge, olive, parfois avec une teinte verdâtre ou violette.

Similitude avec d'autres espèces. La russula brune est similaire à la russula au miel comestible (Russula meliolens Quel), dans laquelle le chapeau est rouge ou brun rougeâtre et il n'y a pas de zone plus sombre au centre du chapeau.

Méthodes de cuisson: mariner, cuisiner, saler, frire.

Comestible, 3ème catégorie.

Russula brune, forme rougeâtre (Russula xerampelina, f. Erythropes)

Habitat: dans les forêts humides de pins, de chênes et mixtes, sur sols sableux.

Saison: Juillet - début novembre.

Le chapeau a un diamètre de 4 à 10 cm, rouge foncé ou rouge brunâtre. La forme du capuchon est d'abord convexe, puis prostrée ou enfoncée à plat. Il y a une petite zone enfoncée au centre du capuchon. Les bords deviennent striés avec le temps. La surface du bouchon est d'abord légèrement gluante, puis sèche, mate. La peau se décolle facilement.

La jambe mesure 4-12 cm de haut et 7-20 mm d'épaisseur, plate, cylindrique. Une caractéristique distinctive de l'espèce est la couleur rose-rouge de la patte. La base du pédicule est souvent épaissie. La jambe est presque creuse.

La pulpe est dense, fragile, blanche ou crémeuse, vire au brun jaunâtre ou brunâtre avec l'âge, vire au brun à la rupture, ce qui est un trait distinctif de l'espèce. Le goût de la pulpe est agréable, sucré-noisette. L'odeur, au contraire, est désagréable, comme un hareng.

Les plaques sont adhérentes ou lâches, fréquentes, blanc crème avec des taches rosâtres, virant au brun lorsqu'elles sont pressées, 7-12 mm, fragiles, arrondies au bord. Les spores sont chamoisées, la poudre de spores est chamoisée pâle.

Variabilité. La couleur du bonnet peut varier du rouge violacé au rouge brunâtre.

Similitude avec d'autres espèces. Cette espèce est similaire à la russula comestible au miel (Russula meliolens Quel), qui a un chapeau rouge ou brun rougeâtre et n'a pas de zone plus sombre au centre du chapeau.

Méthodes de cuisson: mariner, cuisiner, saler, frire.

Comestible, 3ème catégorie.

Pour une raison quelconque, parmi la majorité de la population du pays, il y a une opinion sur la comestibilité de toutes les russula. En fait, ce n'est pas le cas. Dans la littérature étrangère, environ la moitié des russules sont non comestibles, dans la littérature de référence russe, environ 20% des russules sont non comestibles, par exemple, les russules piquantes, Myra et Valuiform sont non comestibles et les ondulations et les rougeurs sont comestibles sous condition. Nous nous concentrons sur cela, car il y a des cas où même des instructeurs de tourisme permettent aux étudiants ou aux écoliers de faire frire légèrement la russula au-dessus du feu et de les manger toutes sans discernement. Ils comprennent le mot «russula» par sa signification directe. Les résultats malheureux de cette utilisation aveugle de la russula sont connus. La plupart des russula rouge vif en Europe sont considérées comme non comestibles. Cela ne signifie pas que d'autres espèces de russula y poussent. Ce sont les mêmes.Cela signifie qu'en Europe, ils sont plus attentifs aux propriétés de l'accumulation nocive à long terme des propriétés de l'utilisation de ces champignons. En outre, ils sont réassurés contre les russula rouges vives similaires non comestibles et même toxiques. Nous faisons confiance à nos réglementations sanitaires russes. Ils ont changé. Désormais, les règles, normes et normes sanitaires fédérales SP 2.3.4.009-93 sont en vigueur. Règles sanitaires pour l'achat, la transformation et la vente de champignons. "

Valuiform russula (Russula farnipes).

Habitat: les forêts de feuillus et de hêtres poussent sur un sol acide. Une espèce rare répertoriée dans les Red Data Books régionaux, statut - 3R (espèce rare).

Saison: Juin - septembre.

Le chapeau mesure 4 à 9 cm de diamètre, parfois jusqu'à 12 cm, lisse, à un jeune âge dense, collant, puis sec, fin et charnu. Couleur de la calotte: ocre-orange, ocre-jaunâtre, brunâtre-jaunâtre ou jaune terne. Le centre du bonnet est légèrement déprimé et a une coloration plus foncée avec une couleur olive clair. La forme de la calotte est d'abord convexe, puis proche de plate ou concave-étalée. Le bord du bonnet est au début uniforme, mais avec l'âge, il devient ondulé, souvent avec un bord côtelé déchiré. La peau est enlevée.

La jambe est épaisse, 4-8 cm de haut, 8-20 mm de diamètre, parfois excentrique, a exactement la même couleur que le bonnet. La jambe est rétrécie vers le bas et au-dessus elle est farineuse, poudrée.

La pulpe est dense, blanchâtre, élastique, piquante, jaunâtre sous la peau, avec une agréable odeur de champignon et un goût piquant très piquant.

Les assiettes sont blanches, crémeuses une fois sèches. Ils sont fréquents et fourchus, étroitement adhérents. Avec l'âge, les assiettes deviennent crémeuses sales et dégagent des gouttes. Les conflits sont blanchâtres.

Variabilité. La calotte est d'abord blanchâtre-jaunâtre et la patte est presque blanche. Plus tard, le chapeau devient jaunâtre paille avec de l'olive claire, parfois avec un centre brunâtre-jaunâtre.

Similitude avec d'autres espèces. La russula jaune clair (Russula clavoflava) est de couleur similaire, qui a un chapeau uniforme, pas de noircissement central, et est à chair épaisse, fréquente, plaques jaune clair, tige blanche ou grisâtre.

Comestible sous condition en raison de son goût piquant.

La russula de Belenovsky (Russula Velenovskyi).

Habitat: endroits bien réchauffés dans les forêts mixtes et de conifères.

Saison: Juin - septembre.

Le chapeau mesure 4 à 8 cm de diamètre, parfois jusqu'à 12 cm. Un trait distinctif de l'espèce est une calotte hémisphérique convexe, inégale, à petits nœuds, de couleur rougeâtre d'oeuf. Le centre du bonnet est aplati, parfois légèrement déprimé et a une teinte plus foncée.

La tige est cylindrique ou légèrement conique avec une extension vers le bas, 4-10 cm de haut, 8-20 mm de diamètre. Chez les jeunes champignons, la patte est blanche, chez les champignons mûrs, elle est rosâtre.

La pulpe est dense, blanchâtre, élastique, avec une agréable odeur de champignon.

Plaques. Le deuxième trait distinctif de l'espèce est les assiettes très fréquentes, qui sont blanches chez les jeunes champignons et légèrement rosées chez les champignons matures.

Variabilité. La couleur du chapeau varie de l'oeuf à l'orange-rougeâtre.

Similitude avec d'autres espèces. La russula de Velenovsky doit être distinguée de la russula vénéneuse et piquante (Russula emitica), qui, chez les jeunes spécimens, a une forme similaire, mais diffère par la couleur rouge sang vif de la coiffe.

Comestible, 3ème catégorie.

Russula ondule.

Habitat: les forêts mixtes, poussent en groupes sur un sol acide, surtout souvent sous les chênes.

Saison: Juillet - septembre.

Le capuchon a un diamètre de 4 à 9 cm, initialement convexe, puis étendu avec un centre enfoncé ou plat. La couleur du bonnet est rose-brun ou brun-violet. Au centre du bonnet, il y a une teinte brunâtre plus foncée ou des taches brun jaunâtre. Une caractéristique distinctive de l'espèce est les bords ondulés. De plus, il y a des fissures sur les bords. La surface est lisse et sèche.

La patte mesure 4-8 cm de haut, épaisse, 8-25 mm de diamètre, courte, finit par devenir clavée. La couleur de la jambe est d'abord blanche, puis crème.

La pulpe est blanche ou grise avec un goût piquant. Les spores sont blanches.

Les assiettes sont blanches, étroitement accrues, puis crème.

Variabilité. La couleur du bonnet est variable: rougeâtre, rosâtre, brun rouille, brunâtre avec une teinte violette.

Similitude avec d'autres espèces. Similaire est Russula turque (Russula turci), qui peut avoir une couleur brun-violet similaire, mais se distingue par des bords lisses, une surface brillante du capuchon et la présence d'une odeur fruitée des assiettes.

Comestibilité: les champignons peuvent être consommés après avoir fait bouillir deux fois avec un changement d'eau pour adoucir le goût piquant. Utilisé pour préparer des épices chaudes.

Comestible sous condition en raison de son goût piquant et piquant.

Maiden russula (Russula puellaris).

Habitat: les conifères, moins souvent dans les forêts de feuillus, poussent en groupes et individuellement.

Saison: Juillet - septembre.

La calotte a un diamètre de 3 à 7 cm, d'abord convexe, puis convexe-prostré et légèrement enfoncée avec un fin bord côtelé. Couleur du chapeau: gris brunâtre, brun rougeâtre, brique rougeâtre et gris jaunâtre. Une caractéristique distinctive de l'espèce est une couleur brun foncé ou plus tard presque noire au centre. La peau est brillante, légèrement collante. Le bonnet devient jaune ocre avec l'âge et la pression.

La patte mesure 3-6 cm de haut et 0,5-1,5 cm d'épaisseur, cylindrique dense, légèrement élargie vers la base, d'abord solide avec un centre spongieux, puis creuse, cassante. La couleur des pattes des jeunes champignons est presque blanche, puis jaunâtre.

La pulpe est fine, friable, cassante, blanchâtre, jaunâtre sans odeur particulière, elle devient jaune ocre dans la coupe.

Plaques: mince, adhérente ou presque libre, d'abord blanche, puis jaune, ocre-jaune, crème. Poudre de spores brun clair.

Variabilité. Les bouchons sur les bords peuvent changer de couleur de la brique rougeâtre au jaunâtre et au milieu du brun au noir.

Similitude avec d'autres espèces. La russula de la fille ressemble un peu à une russula comestiblecassant (Russula fragilis), qui n'a pas un tel contraste dans les couleurs du milieu du capuchon et des bords, mais a une transition en douceur.

Méthodes de cuisson: frit, mariné, salé.

Comestible, 3ème catégorie.

Russula piquante (Russula emitica).

Habitat: dans les forêts de feuillus et de conifères et les marécages.

Saison: Juillet - octobre.

Le capuchon a un diamètre de 4 à 10 cm, initialement convexe, hémisphérique, puis prostré et plat, légèrement déprimé au milieu. La surface des jeunes champignons est collante, puis elle devient brillante et lisse avec un bord côtelé émoussé. Une caractéristique distinctive de l'espèce est la couleur rouge sang vif, rouge ou pourpre de la casquette. La peau se sépare facilement de la pulpe du bouchon.

Tige de 4-7 cm de haut, 8-20 mm d'épaisseur, cylindrique chez les jeunes spécimens et clavée chez les vieux, avec une floraison. La patte est blanche, cassante, rosâtre par endroits.

La pulpe est blanche, rosâtre sous la peau, dense, puis lâche. La deuxième caractéristique distinctive de l'espèce est le goût très piquant de la pulpe lorsqu'elle pique la langue, bien qu'elle ait une légère odeur fruitée agréable.

Les plaques sont de fréquence moyenne, 0,5-0,8 cm de large, blanches, étroitement adhérentes ou libres, de même longueur. Avec le temps, les assiettes deviennent jaunâtres ou légèrement crème. La poudre de spores est blanche.

Variabilité. La couleur du bonnet peut changer de couleur du rouge sang au violet brunâtre.

Similitude avec d'autres espèces. Il existe plusieurs types de russula rougeâtre: marais (Russula paludosa), beau (Russula pulchella), nourriture (Russul vesca). La russula piquante peut être clairement identifiée et distinguée par sa couleur rouge la plus brillante et son goût piquant piquant.

Dans la littérature étrangère, il se réfère aux espèces vénéneuses, dans certaines publications nationales - à comestibles sous condition.

Non comestible en raison d'un goût piquant et piquant.

Russula jaune d'or (Russula lutea).

Habitat: forêts de feuillus et mixtes. Les russula jaune d'or sont des espèces rares et sont répertoriées dans les Red Data Books régionaux.

Saison: Juillet - septembre.

La calotte mesure 2 à 7 cm de diamètre, parfois jusqu'à 10 cm, d'abord hémisphérique, convexe, puis convexe-prostrée ou plate, charnue, légèrement déprimée avec des bords lisses.Une caractéristique distinctive de l'espèce est la présence d'un tubercule chez les jeunes spécimens, une forme plate-concave chez les champignons matures de couleur jaune d'or ou jaune orangé. La surface est mate, sèche.

La patte mesure 4-8 cm de haut, 6-15 mm d'épaisseur, cylindrique, s'élargissant à la base, même, d'abord dense, lisse, blanche, puis creuse et rosâtre.

La pulpe est dense, blanche, à la rupture, la couleur ne change pas, sans odeur et goût prononcés.

Plaques de fréquence moyenne, faiblement adhérentes, d'abord blanches, puis orange-ocre.

Variabilité. La couleur du bonnet peut varier du jaune-brun au jaune orange vif.

Similitude avec d'autres espèces comestibles.La russula jaune d'or peut être confondue avec la russula dorée (Russula aurata), qui a des bords côtelés et une forme hémisphérique ronde chez les jeunes spécimens.

La différence avec l'agaric mouche toxique jaune vif (Amanita gemmata) avec une couleur de chapeau similaire est que l'agaric mouche a un large anneau sur la jambe et une volve à la base.

Méthodes de cuisson: mariner, frire, saler.

Comestible, 3ème catégorie.

Russula doré (Russula aurata).

Habitat: forêts de feuillus, principalement de chênes et mixtes. Le russula doré est une espèce rare et est répertorié dans les Red Data Books régionaux, le statut est 3R.

Saison: Juillet - octobre.

La calotte a un diamètre de 5 à 9 cm, d'abord hémisphérique, convexe, puis convexe-prostré ou plat, charnu, déprimé, avec des bords lisses ou légèrement côtelés. Sur les bords, le capuchon est plus léger. Une caractéristique distinctive de l'espèce est la couleur jaune-orange ou jaune-rouge de la calotte.

La patte mesure 5-9 cm de haut, 7-18 mm d'épaisseur, cylindrique, uniforme ou légèrement courbée, d'abord dense, lisse, brillante, d'abord blanche, puis jaune pâle ou jaune vif.

La pulpe est blanche comme du coton, jaune orangé sous la peau.

Les plaques sont rares, adhérentes, de couleur crème avec un bord jaune.

Variabilité. Au fil du temps, la couleur du bonnet passe de l'orange clair au jaune-rouge.

Similitude avec d'autres espèces comestibles. La russula dorée peut être confondue avec la russula jaune ocre (Russala claroflava), qui n'est pas comestible et a une calotte jaune ocre avec une teinte verdâtre.

La différence avec le champignon venimeux (Amanita phallioides) avec un chapeau de couleur olive est la présence d'un anneau sur la jambe et une volve enflée à la base du champignon pâle.

Méthodes de cuisson: friture, marinage, salage.

Comestible, 3ème catégorie.

Rusula rougissant faux (Russula fuscorubroides).

Habitat: forêts d'épinettes et de pins, en groupe ou isolément.

Saison: Juillet - octobre.

La calotte mesure 4 à 10 cm de diamètre, parfois jusqu'à 14 cm, d'abord hémisphérique, puis convexe et étirée, légèrement enfoncée au milieu. La surface est d'abord collante, puis sèche, veloutée, sans brillance, souvent avec des bords craquelés. Une caractéristique distinctive de l'espèce est la couleur lilas-violet ou brun brunâtre. Les bords peuvent être rainurés.

La patte mesure 4-9 cm de haut et 7-15 mm d'épaisseur, cylindrique, blanche, légèrement effilée vers le haut. Le deuxième trait distinctif de l'espèce est la couleur pourpre de la tige avec des rainures rouge rouille.

La pulpe est de couleur vin blanc avec une odeur fruitée et un goût amer.

Les plaques sont fréquentes, étroites, adhérentes, arquées, blanc ocre.

Variabilité. La couleur du bonnet semble s'estomper avec le temps, s'estompe et, en plus des nuances rougeâtres, des nuances de jaune apparaissent de plus en plus.

Similitude avec d'autres espèces comestibles.La russula rougissante peut être confondue avec la russula jaune ocre (Russala claroflava), qui est également non comestible et a une calotte jaune ocre avec une teinte verdâtre.

Conditionnellement comestible en raison de leur goût amer et légèrement piquant. Utilisé pour préparer des épices chaudes. Le goût piquant s'adoucit après avoir fait bouillir dans 2-3 eaux.

Azure russula, ou bleu (Russula azurea).

Habitat: forêts d'épinettes et de pins, en groupe ou isolément. Une espèce rare répertoriée dans les Red Data Books régionaux, statut - 3R.

Saison: Juillet - septembre.

La calotte mesure 4–8 cm de diamètre, parfois jusqu'à 10 cm, d'abord hémisphérique, puis convexe et étirée, légèrement déprimée au milieu. Une caractéristique distinctive de l'espèce est la coloration bleuâtre tachetée inégale de la calotte.

La patte mesure 4–9 cm de haut et 7–15 mm d'épaisseur, cylindrique, blanche.

La pulpe est blanchâtre sans aucun goût ni odeur particuliers. Les plaques sont fréquentes, étroites, adhérentes, arquées, d'abord blanches, puis blanc chamoisé.

Variabilité. La couleur du bonnet est inégale et présente des taches de teintes bleues et violettes.

Similitude avec d'autres espèces comestibles. La russula azur ressemble à une bonne russula bleu-jaune comestible (Russula cyanoxantha), de couleur bleu-jaune ou lilas.

Similitude avec les espèces vénéneuses. Il y a des similitudes avec la forme verte du champignon pâle (Amanita phalloides, f. Gummosa), qui a un grand anneau sur la jambe et une volve à la base.

Comestible, 3ème catégorie.

Rein de Russula (Russula alutacea).

Habitat: les forêts mixtes de chênes et de feuillus, moins souvent dans les forêts de conifères, poussent seules, mais plus souvent en petits groupes.

Saison: Juillet - septembre.

Le capuchon a un diamètre de 4 à 10 cm, parfois jusqu'à 15 cm, d'abord hémisphérique, puis convexe et étiré, légèrement déprimé au milieu. Le capuchon est d'abord collant, puis mat. Une caractéristique distinctive de l'espèce est un bonnet rose-rouge avec un centre jaune-brun et un bord finement noueux.

Jambe de 4-8 cm de haut et 7-25 mm d'épaisseur, cylindrique, légèrement rétrécie à la base, dense, charnue.

La pulpe est dense, jaunâtre sous la peau, d'abord blanche, puis rougeâtre. La pulpe a un agréable arôme fruité et une agréable saveur de noisette.

Les plaques sont de fréquence moyenne, blanchâtres ou crème, puis rose jaunâtre.

Variabilité. La couleur du bonnet peut varier du rose-rouge au rouge vif avec un centre olive jaunâtre.

Similitude avec d'autres espèces comestibles. La russula est similaire à la russula rose (Russula rosea), qui se distingue par une couleur même rouge rosé de la calotte.

Similitude avec les espèces vénéneuses. Il y a une ressemblance avec l'agaric de mouche jaune vif (Amanita gemmata), qui se distingue par la présence d'un large anneau sur la jambe et d'une Volvo à la base.

Comestible, 3ème catégorie.

Russula pourpre (Russula lilaceae).

Habitat: forêts mixtes, espèces rares.

Saison: Juillet - septembre.

Le capuchon a un diamètre de 4 à 10 cm, d'abord hémisphérique, puis convexe et prostré, déprimé au milieu. La surface est d'abord collante, puis sèche, légèrement brillante. Une caractéristique distinctive de l'espèce est la couleur rose lilas de la calotte avec un centre plus clair.

Tige de 4-7 cm de haut et 7-20 mm d'épaisseur, blanche, cylindrique ou légèrement clavée.

La pulpe est blanche.

Les assiettes sont très fréquentes, les couleurs. Les spores sont blanches.

Variabilité. La couleur du bonnet peut varier du rose lilas au brun lilas.

Similitudes avec d'autres espèces: russula de couleur lilas semble non comestible russula piquante (Russula emitica), qui se distingue par des assiettes crème légère et une tige rosâtre.

Comestible, 4e catégorie.

Russula Mairei.

Habitat: forêts mixtes et de conifères, pousse à la fois en groupes et individuellement.

Saison: Juillet - septembre

Le capuchon mesure 3-7 cm de diamètre, parfois jusqu'à 12 cm, d'abord hémisphérique, puis convexe et étiré, déprimé au milieu. La surface est mate, sèche, devient collante par temps humide. Une caractéristique distinctive de l'espèce est sa couleur écarlate brillante. Le centre du bonnet a une teinte plus foncée.

La patte mesure 3 à 8 cm de haut et 0,7 à 1,5 cm d'épaisseur, lisse, blanche, d'abord élargie à la base, puis cylindrique, jaunit avec l'âge ou a une teinte rouge rosâtre

La pulpe est dense, cassante, blanche. Le deuxième trait distinctif de l'espèce est l'odeur de miel ou de noix de coco dans la pulpe. Avec l'âge, l'odeur devient sucrée.

Les plaques sont épaisses, blanches, avec une légère teinte gris-vert.

Variabilité. Avec l'âge, la principale couleur écarlate brillante semble s'estomper et une teinte rosée apparaît sur toute la surface et brunâtre au milieu.

Similitude avec d'autres espèces comestibles.

La russula de Mayra peut être confondue avec la russula des marais comestible (Russula paludosa), dans laquelle le chapeau est rouge orangé avec un centre jaunâtre, la tige est blanche avec une teinte rosâtre et a un goût agréable et est presque inodore.

Toxique en raison de son goût fortement amer et piquant. Les champignons, lorsqu'ils sont bouillis une fois, provoquent des nausées.

Olive russula (Russula olivaceae).

Habitat: forêts mixtes et de conifères, pousse à la fois en groupes et individuellement.

Saison: Juillet - septembre.

Le capuchon a un diamètre de 4 à 10 cm, parfois jusqu'à 15 cm, d'abord hémisphérique, puis convexe et prostré, déprimé au milieu. La surface est mate, sèche, devient collante par temps humide. Un trait distinctif de l'espèce est une calotte rose olive ou brun olive avec un centre plus foncé. Les bords du capuchon ont des bords nervurés et sont de couleur plus claire.

La patte mesure 4-8 cm de haut et 7-20 mm d'épaisseur, lisse, blanche, d'abord en forme de massue et dense, puis cylindrique, légèrement jaunissant avec l'âge.

La pulpe est dense, charnue, d'abord blanche, puis jaunâtre, devient brune sur la coupure, sans odeur particulière.

Variabilité. La couleur du bonnet varie du rose olive au brun olive.

Les plaques sont fréquentes, fragiles, adhérentes à une dent, d'abord blanches, puis jaunâtres.

Similitude avec d'autres espèces. L'olive russula est similaire à la russula jaune chamoisé, traditionnellement comestible avec un goût poivré (Russula ochroleuca), dont le chapeau est jaune ocre.

La différence avec l'agaric mouche venimeux jaune vif (Amanita gemmata), de couleur similaire, est que l'agaric mouche a un large anneau sur sa patte et une volve blanchâtre à la base.

Méthodes de cuisson: faire des soupes, du ragoût, des frites, du sel.

Comestible, 3ème catégorie.

Russula brun violacé (Russula badia).

Habitat: les forêts de conifères et de feuillus gorgées d'eau, poussent en groupes ou individuellement.

Saison: Juillet - septembre.

La calotte mesure 4 à 10 cm de diamètre, parfois jusqu'à 12 cm, d'abord hémisphérique, puis légèrement convexe avec des bords tombants, avec un bord ondulé, parfois irrégulier. La surface est légèrement collante par temps humide, sèche par autre temps. Une caractéristique distinctive de l'espèce est la couleur brun pourpre de la calotte. La zone centrale du bonnet a une teinte bordeaux plus foncée.

Tige de 4-10 cm de haut et 8-20 mm d'épaisseur, cylindrique, dense, légèrement élargie vers la base.

La pulpe est blanche, avec un agréable goût doux et non épicé.

Les plaques des jeunes spécimens sont blanches, plus tard avec une teinte jaunâtre-rosâtre. Poudre de spores, crème.

Variabilité. La couleur du bonnet est variable: du violet-brun au bordeaux.

Similitude avec d'autres espèces. La russula brun-violet peut être confondue avec la russula non comestible piquante-piquante (Russula emitica), qui a un chapeau rouge, rose-rouge ou violet sur toute la zone, la patte est rosâtre par endroits, la chair est blanche, rosâtre sous la peau avec un goût très piquant.

Méthodes d'utilisation: mariner, saler, frire

Comestible, 4e catégorie.

Russula bleu-jaune (Russula cyanoxantha).

Habitat: forêts de pins, de bouleaux et mixtes, en groupes ou individuellement.

Saison: Juin - octobre.

Le chapeau mesure 5-15 cm de diamètre, d'abord convexe, hémisphérique, puis prostré, presque plat avec un centre concave, ferme et épais. Une caractéristique distinctive de l'espèce est la principale couleur bleu-jaune, bleu-vert et lilas. Chez les jeunes spécimens, la peau est collante, chez les vieux spécimens, elle est sèche, souvent ridée, radialement fibreuse avec un fin bord côtelé. La peau est enlevée sur la majeure partie du capuchon.

Jambe de 5 à 11 cm de haut, de 1 à 3 cm d'épaisseur, cylindrique, blanche, avec des taches rougeâtres, dense au début, puis creuse, lisse, blanche.

La chair est blanche, pourpre-rougeâtre sous la peau, forte, semblable à du coton dans la tige, avec un léger goût de champignon, sans odeur particulière.

Les plaques ont une largeur de 0,5 à 1 cm, fréquentes, adhérentes, flexibles, parfois fourchues-ramifiées, soyeuses, blanches ou blanc crème. La poudre de spores est blanche.

Variabilité. Cette espèce se caractérise par une forte variété de couleurs et de zones de couleur.Le chapeau est enrichi au fil du temps avec des tons de violet, gris, marron, ainsi que les principaux bleu-jaune et bleu-vert.

Similitude avec d'autres espèces. La russula bleu-jaune peut être confondue avec la russula cassante (Russula fragilis), dans laquelle le chapeau est brun-lilas, violet-rouge, la tige est en forme de club, les plaques sont blanc-crème, la pulpe est cassante, avec un goût piquant et amer.

Méthodes de cuisson: ce type est l'un des plus délicieux parmi les russula, ils sont marinés, salés, frits, mis dans des soupes.

Comestible, 3ème catégorie.

Russula turque (Russula turci).

Habitat: pin, épicéa et forêts mixtes, poussent en groupe ou individuellement.

Saison: Juillet - octobre.

Un chapeau d'un diamètre de 5 à 15 cm, d'abord convexe, hémisphérique, puis prostré, presque plat avec un milieu concave. Par temps humide, la surface est collante, dans les autres temps, elle est sèche et feutrée. Une caractéristique distinctive de l'espèce est une couleur rouge vineux ou brun rouille. Au milieu, le bonnet a des nuances sombres de brun et de noir.

La patte mesure 5 à 12 cm de long, 1 à 2,5 cm d'épaisseur, elle est blanche, clavée et dégage une odeur d'iodoforme à la base.

La pulpe est cassante, blanche.

Les assiettes sont rares, adhérentes, d'abord blanches, et en mûrissant, elles sont chamoisées avec une odeur fruitée.

Variabilité. La couleur du chapeau varie du brun ou brun vin à la brique sale ou au brun rougeâtre.

Similitude avec d'autres espèces comestibles.La russula turque peut être confondue avec la russula alimentaire (Russula vesca), dans laquelle le chapeau est plus léger: brun vin clair avec une teinte brune, la jambe est blanchâtre avec des taches rouillées et la pulpe est presque inodore.

Méthodes de cuisson: mariner, saler, frire.

Comestible, 4e catégorie.

Volnushki

Les Volnushki, tout comme les autres laitiers, sont d'abord trempés, puis ils font des blancs. Avec une bonne saumure et des épices, on obtient des champignons délicieux et croquants.

Volna blanc (Lactarius pubescens).

Habitat: les forêts de feuillus et mixtes, dans les prairies, à proximité des routes de campagne, poussent en groupe ou individuellement.

Saison: Juillet - septembre.

Un chapeau d'un diamètre de 3-7 cm, initialement convexe, puis allongé, plat, concave au milieu. Une caractéristique distinctive de l'espèce est un bord pelucheux fortement recourbé vers le bas, une surface pelucheuse-soyeuse et une couleur de chapeau blanc ou blanc crème, fauve rosâtre au milieu. Il n'y a pas de cercles concentriques ou ils sont très peu visibles.

Jambe de 3-6 cm de haut, 7-20 mm d'épaisseur, cylindrique, à pubescence fine, blanche ou légèrement rosâtre.

La pulpe est blanche, rosâtre sous la peau. Le jus laiteux est blanc, âcre, ne change pas de couleur à l'air.

Les plaques sont adhérentes ou faiblement descendantes le long de la tige, fréquentes, étroites, fauve clair, blanches ou crème-rosées. Poudre de spores, crème.

Variabilité. La couleur du bonnet peut varier du blanc au gris ou crème.

Méthodes de cuisson: salage après prétraitement par ébullition ou trempage.

Comestible, 4e catégorie.

Vague rose (Lactarius torminosus).

Habitat: forêts de pins et mixtes à prédominance de pins, poussant dans les jeunes plantations en groupes.

Saison: Septembre - novembre.

Un chapeau d'un diamètre de 4 à 12 cm, parfois jusqu'à 15 cm, d'abord convexe, prostré avec l'âge. Légèrement concave au milieu. Une caractéristique distinctive de l'espèce est la surface fibreuse laineuse et les bords pelucheux fortement incurvés, ainsi que la couleur rose rougeâtre de la calotte avec des zones concentriques clairement exprimées en couleur.

La patte mesure 4 à 8 cm de haut, 0,7 à 2 cm d'épaisseur, cylindrique, d'abord solide et finement pubescente, puis creuse et brun olive, chez les jeunes champignons avec un anneau muqueux, qui disparaît ensuite, même ou se rétrécit vers le bas.

La chair est blanche, parfois jaunâtre, friable, rosâtre à la calotte, plus foncée à la tige. Lors d'une pause, la couleur ne change pas, avec une odeur légèrement résineuse. La sève laiteuse est abondante, blanche, ne change pas de couleur, brûlante, piquante.

Plaques de 0,3 à 0,4 cm, arquées, descendantes ou accrochées, épaisses, clairsemées, cireuses, jaunâtres ou jaune clair. La poudre de spores est blanche.

Espèces similaires. Le loup rose est similaire à la caméline de délicatesse (Lactarius deliciosus), qui a une couleur similaire - jaune-orange avec une teinte verdâtre, mais il n'y a pas une telle pilosité et une surface soyeuse. De plus, chez la caméline, la chair de la coupe devient verdâtre.

Méthodes de cuisson: salage après prétraitement par ébullition ou trempage.

Comestible, 4e catégorie.

Quels autres champignons poussent en août

Euphorbe

Les asclépiades aux couleurs vives, tout comme les autres laits, sont d'abord trempées, puis elles font des blancs. Avec une bonne saumure et des épices, on obtient des champignons délicieux et croquants.

Euphorbia ou asclépiade (Lactarius volemus).

Habitat: forêts mixtes et feuillues, poussent en groupe ou individuellement.

Saison: Août - octobre.

Le chapeau a un diamètre de 4-12 cm, parfois jusqu'à 20 cm, au début il est convexe avec les bords pliés vers le bas et une petite dépression au centre, puis prostré avec un milieu déprimé, charnu, recouvert d'un fin revêtement poilu , lisse, mais parfois craquelée. Une caractéristique distinctive de l'espèce est une couleur brun-orange vif, brun-rouge, brun rougeâtre de la calotte et des pattes et des plaques jaunâtres. Les bords sont incurvés vers le bas et plus légers.

La jambe mesure 4 à 12 cm de haut, 1 à 3 cm d'épaisseur, plus légère que le bonnet, cylindrique, uniforme, dense, unicolore avec un bonnet, avec l'âge la jambe devient creuse. Dans la partie supérieure, la jambe est plus légère.

La pulpe est blanche, dense, devient brune à la rupture. Le deuxième trait distinctif de l'espèce est l'abondante sève laiteuse blanche, qui vire au brun dans l'air. Le goût est agréable, a une odeur de crabe ou de hareng, les vieux champignons ont un goût et une odeur désagréables.

Les plaques mesurent 0,4-0,7 cm de large, fréquentes, minces, adhérentes à la tige ou descendant le long de celle-ci, jaunâtres ou blanchâtres, brunâtres chez les vieux champignons, et brunissent au toucher et avec l'âge. Les spores sont verruqueuses, ocre clair. Poudre de spores, ocre clair.

Similitude avec d'autres espèces. Euphorbia est confondue avec l'asclépiade neutre (Lactarius quietus), qui est comestible sous certaines conditions et dont le goût est bien inférieur à l'asclépiade. Le lait neutre a une couleur de sève laiteuse jaunâtre, non blanche, qui ne change pas de couleur à l'air et n'a pas d'odeur de hareng.

Méthodes de cuisson. Un champignon de délicatesse qui est séché, frit, mariné, salé, mais uniquement de jeunes spécimens.

Comestible, 3ème catégorie.

Champignon polonais (Boletus badius).

Les champignons polonais sont largement représentés dans les zones forestières de Russie. Les cueilleurs de champignons les classent souvent comme cèpes ou cèpes. Du point de vue de l'utilité et du goût, la différence est faible. Les champignons polonais poussent près des sentiers forestiers, à la frontière des zones forestières et à la frontière des arbres et des prairies.

Habitat: pousse dans les forêts de conifères et mixtes, principalement sur sol acide, mais il y en a à la base des troncs et des souches.

Saison: Juillet - septembre.

Le chapeau est convexe, 5-12 cm, mais parfois jusqu'à 18 cm. Une caractéristique distinctive de l'espèce est la surface lisse, huileuse et coriace du chapeau, brun châtain, brun foncé, brun brunâtre. La surface est collante, visqueuse, surtout par temps humide. Le bord de la casquette est uniforme.

La jambe est dense, cylindrique ou rétrécie à la base, ou légèrement enflée, 5-10 cm de haut, 1-4 cm d'épaisseur La jambe est lisse, brun clair, sans motif de maille, généralement plus claire que la casquette.

La pulpe est blanche ou jaune pâle, vire au bleu à la rupture. Poudre de spores olive brunâtre.

Couche tubulaire, adhérente ou presque libre à maturité, en retard sur la tige. La surface de la couche tubulaire avec des pores de taille moyenne est jaune pâle ou gris-jaune; lorsqu'elle est pressée, elle devient progressivement bleu-vert.

Variabilité: le bonnet devient sec et velouté avec le temps, et la couleur du bonnet passe du brun au chocolat et au brun foncé. Au fur et à mesure que le champignon mûrit, la peau du capuchon peut rétrécir, exposant les tubules environnants. La couleur de la tige varie du brun clair et du jaune-brun au brun rougeâtre.

Il n'y a pas d'homologues toxiques. Le champignon polonais est similaire au beurrier granulaire comestible (Suillus granulatus), caractérisé par un chapeau collant avec une teinte jaune-orange plus claire.

La propriété d'accumulation de substances nocives: cette espèce a la propriété d'une forte accumulation de métaux lourds, par conséquent, les conditions de collecte des champignons doivent être strictement observées dans une zone à moins de 500 mètres des autoroutes et des entreprises chimiques.

Méthodes de cuisson: des soupes séchées, en conserve, cuites à l'étouffée sont préparées.

Comestible, 2e catégorie.

Champignon châtaigne (Gyroporus kastaneus).

Le champignon châtaigne est beaucoup moins commun que le champignon polonais et est répertorié dans le livre rouge dans un certain nombre de régions. Ils sont également tubulaires et ont le goût de jeunes cèpes. Ils poussent également à proximité des sentiers forestiers, non loin des racines d'épinette et de bouleau.

Habitat: pousse dans les forêts de feuillus caduques et mixtes, souvent sur un sol sableux à côté de chênes. Les champignons sont répertoriés dans le Red Data Book de la Fédération de Russie et les Red Data Books régionaux. Statut - 3R (espèce rare).

Saison: fin juin - fin septembre.

Le chapeau est convexe de 4 à 10 cm, a une surface lisse et veloutée de couleur brun-orange, châtain, brun rougeâtre. Le bord de la casquette est uniforme. Au fil du temps, le capuchon devient plat et les bords peuvent monter vers le haut.

La jambe est cylindrique, orange clair, 5 à 8 cm de hauteur, 1 à 3 cm d'épaisseur, la jambe est creuse à l'intérieur.

La pulpe est jaunâtre, avec un goût et une odeur agréables de noisette.

Couche tubulaire, adhérente ou presque libre à maturité, en retard sur la tige. La surface de la couche tubulaire avec des pores de taille moyenne est jaune pâle ou gris-jaune; lorsqu'elle est pressée, elle devient progressivement bleu-vert.

Variabilité: le bonnet devient sec et velouté avec le temps, et la couleur du bonnet passe du marron au brun foncé. Au fur et à mesure que le champignon mûrit, la peau du capuchon peut rétrécir, exposant les tubules environnants. La couleur de la tige varie du brun clair et du jaune-brun au brun rougeâtre.

Il n'y a pas d'homologues toxiques. Le champignon châtaigne est similaire au champignon polonais (Boletus badius), qui a un chapeau lisse et huileux, plutôt qu'un velouté.

Méthodes de cuisson. Bien que le champignon soit comestible, puisqu'il est inscrit dans le livre rouge, sa collecte est interdite et il a besoin de protection.

Comestible, 2e catégorie.

Ecchymose (Gyroporus cyanescens).

Les ecchymoses aux champignons sont radicalement différentes de toutes les autres. Ils deviennent rapidement bleus lors d'une coupure ou d'une rupture. Cela indique une teneur élevée en composés de fer, ce qui est bénéfique pour certains patients. Dans la partie d'Europe centrale de la Russie, ils poussent dans des clairières de fougères à côté de forêts mixtes. Ils sont très agréables et tendres au goût.

Habitat: pousse dans les forêts mixtes et feuillues. L'ecchymose est répertoriée dans les Red Data Books régionaux, le statut est 3R (espèce rare).

Saison: Juin - octobre.

Un chapeau d'un diamètre de 3-8 cm, mais parfois jusqu'à 10 cm, hémisphérique. Une caractéristique distinctive de l'espèce est une fine surface douce et veloutée, une calotte jaune-rose ou rose crème avec des taches bleu bleuet aux endroits endommagés.

La tige est mince, jaune, lisse, cassante, souvent avec des cavités, de 4 à 9 cm de hauteur, 10 à 25 mm d'épaisseur, de la même couleur que la calotte. La base de la jambe est légèrement épaissie et légèrement pointue à la fin.

La pulpe est cassante, blanche-crémeuse avec une saveur de noisette. Le deuxième trait distinctif de l'espèce est la couleur bleuet bleu ou bleuâtre de la chair sur une coupure ou une cassure.

Les pores de la couche tubulaire sont clairement visibles. Les tubules sont adhérents, descendants, de 0,3 à 1 cm de haut, de couleur jaune ou jaune olive avec de grands pores angulaires de couleur vert olive.

L'hyménophore est adhérent, la couleur peut être blanche ou jaune paille.

Variabilité. La couleur peut aller du fauve jaunâtre au rosâtre crémeux.

Il n'y a pas d'homologues toxiques. Extérieurement, le graisseur blanc (Suillus placidus) est similaire, ce qui, bien que la couleur du chapeau et des pattes soit similaire, mais il n'apparaît pas bleu ou bleu bleuet sur une pause ou une coupure.

Méthodes de cuisson. Bien que le champignon soit comestible et ait une agréable saveur de noisette, en raison de sa rareté et de son inclusion dans le livre rouge, il est soumis à protection et protection.

Comestible, 3ème catégorie.

Champignon poivron (Chalciporus piperatus).

Habitat: dans les forêts sèches de conifères et mixtes. Forme des mycorhizes avec des espèces à feuilles caduques. Pousse individuellement ou en groupe.

Saison: Juillet - octobre.

Chapeau de 3-8 cm de diamètre. Une caractéristique distinctive de l'espèce est la couleur rouge cuivrée ou rouille foncée de la calotte. Sa forme est ronde-convexe, puis convexe-tendue ou presque plate. La surface est sèche, légèrement veloutée. Par temps humide, le bonnet est visqueux, sec, brillant.

La patte mesure 4 à 8 cm de long, 0,7 à 1,5 cm d'épaisseur, elle est lisse, cylindrique, solide, souvent courbée et peut être légèrement rétrécie par le bas. Le deuxième trait distinctif de l'espèce est que la couleur de la patte est aussi inhabituelle que celle du bonnet.

La pulpe est friable, jaune soufre, lorsqu'elle est pressée, elle acquiert une teinte bleuâtre. Le goût est très épicé, poivré, l'odeur est faible.

Une couche tubulaire adhère au pédicule et le descend légèrement. Les tubules sont de la même couleur que le capuchon, et lorsqu'ils sont touchés, ils deviennent brun sale. Les pores sont inégaux, larges et anguleux. La poudre de spores est jaune-brun.

Il n'y a pas d'homologues toxiques. Le champignon poivré est similaire en forme et en couleur à la chèvre comestible (Suillus bovines), qui a une chair rosâtre, inodore et insipide.

Comestible sous condition, car ils ont un goût poivré épicé, qui diminue lorsqu'ils sont bouillis dans 2-3 eaux, n'est utilisé que pour les assaisonnements chauds.

Gladysh, ou lactarius commun (Lactarius trivialis).

Habitat: les forêts humides de feuillus et de conifères poussent le plus souvent en groupes.

Saison: Août - octobre

Le chapeau mesure 5 à 15 cm de diamètre, parfois jusqu'à 25 cm, charnu, lisse, visqueux, convexe, avec des bords nettement rabattus et avec une dépression au centre, plus tard plat ou en forme d'entonnoir. Un trait distinctif de l'espèce est une calotte collante, gris plomb, teintée de pourpre, plus tard gris-jaune, brun rougeâtre, brun rougeâtre avec ou sans cercles concentriques à peine visibles.

La patte mesure 6 à 9 cm de long, 1 à 3 cm d'épaisseur, dense, creuse, lisse, collante, jaunâtre ou de la même couleur avec un bonnet.

La pulpe est blanche ou légèrement crémeuse, très fragile, molle, jaunit ou brunit à l'air, avec un jus laiteux blanc très amer qui a une odeur de hareng. La sève laiteuse apparaît abondamment même avec une légère incision du champignon et se solidifie rapidement sous forme de gouttelettes vert grisâtre.

Les plaques sont fréquentes, descendant le long de la tige ou adhérentes, jaunâtres ou jaune clair, finissent par devenir crème rosâtre, puis brunâtres avec des taches rouillées.

Espèces similaires. Gladysh est similaire au lactarius brun (Lactarius lignyotus). Dans laquelle la calotte est brun brunâtre ou brun jaunâtre, la patte est brun clair, brun foncé. La chair de la coupe acquiert une teinte rosée et il n'y a pas d'odeur forte de hareng.

Méthodes de cuisson: salage après prétraitement par ébullition ou trempage; dans le salage deviennent jaune vif.

Comestible, 4e catégorie.

La coiffe est jaune ou triomphale (Cortinarius triuphans).

La famille des toiles d'araignées compte le plus grand nombre d'espèces. Parmi eux, peu sont comestibles. Ainsi, les toiles d'araignées jaunes, ou triomphales, poussant dans les clairières en face des plans d'eau, sont comestibles.

Habitat: les conifères, mélangés à des forêts de bouleaux et de chênes, dans des endroits lumineux, dans l'herbe, sur le sol forestier, poussent en petits groupes ou seuls. Une espèce rare, inscrite dans le livre rouge dans un certain nombre de régions de la Russie, statut - 3R.

Saison: Août - octobre.

Le chapeau a un diamètre de 4 à 10 cm, parfois jusqu'à 15 cm, d'abord hémisphérique, puis convexe. Un trait distinctif de l'espèce est une calotte jaune-ocre ou jaune miel et une patte jaunâtre avec des ceintures à grandes écailles. Il y a les restes d'un couvre-lit sur les bords de la casquette. Le milieu du bonnet est plus foncé, de couleur brune et les bords, au contraire, sont plus clairs.

La jambe a une hauteur de 5-14 cm et une épaisseur de 1-2,5 cm, au début elle est épaisse et tubéreuse avec des bandes membraneuses jaune foncé ou brunâtres clairement visibles, plus tard cylindriques avec un léger épaississement, jaunâtre, sur le dessus avec un clairement anneau fibreux visible du couvre-lit,et au milieu et près de la base avec plusieurs ceintures scarieuses et écailleuses ocre jaune.

La pulpe est légère, crémeuse jaunâtre, dense, avec une agréable odeur de champignon et un goût amer.

Les plaques, adhérentes, fréquentes, larges, d'abord grisâtres avec une teinte bleutée, puis ocre pâle et ocre rouille avec un bord clair.

Variabilité. La couleur du bonnet varie de l'ocre jaune au brunâtre.

Espèces similaires. La délicieuse toile d'araignée comestible est jaune, ou triomphante, la couleur de la coiffe est similaire à la coiffe d'oie non comestible (Cortinarius anserinus), qui a un parfum caractéristique de prune.

Méthodes de cuisson. Les champignons les plus délicieux parmi les toiles d'araignée, ils sont bouillis, en conserve, pré-bouillis dans 2 eaux pour éliminer l'amertume.

Comestible, 3ème catégorie.

Bousier commun (Coprinus cinereus).

Les bousiers diffèrent des autres champignons par leur capacité à devenir rapidement noirs. La plupart des espèces de bousiers sont comestibles, mais seulement à un très jeune âge lorsqu'elles sont fortes. Une fois récoltés, ils doivent être cuits en une à deux heures. Ils sont délicieux et tendres.

Propriétés médicales:

  • Une substance a été trouvée dans le dendroctone du fumier qui provoque de fortes sensations désagréables lors de la consommation d'alcool. Cette substance est toxique, insoluble dans l'eau, mais soluble dans l'alcool. En conséquence, lors de la consommation d'alcool et de bousiers, une intoxication, des nausées, des vomissements, une accélération et une accélération du rythme cardiaque, une rougeur de la peau se produit. Ces phénomènes disparaissent généralement avec le temps. Cependant, si vous répétez la consommation d'alcool, tous les symptômes se répètent avec encore plus de force. Les bousiers sont utilisés pour traiter l'alcoolisme. À ces fins, de jeunes champignons sont utilisés.

Habitat: sur un sol fertilisé, dans les jardins, les parcs, les pâturages, les prairies, pousse généralement en groupes.

Saison: Août - octobre.

Le chapeau a un diamètre de 2 à 6 cm, au début il est en forme de cloche, puis étalé. Une caractéristique distinctive de l'espèce est la forme ovoïde de la calotte de couleur grise ou gris-gris avec une couronne brunâtre, et la surface est recouverte d'une fleur de feutre blanche. L'état du champignon change radicalement avec le temps: les bords se fissurent et se transforment en une teinte plus foncée, le champignon entier devient jaune puis s'assombrit et s'étale.

Jambe 2-8 cm de haut, 2-6 mm d'épaisseur, longue, fibreuse, blanchâtre, creuse à l'intérieur. La base de la tige est légèrement épaissie.

La pulpe est d'abord blanche, puis grise, tendre, sans odeur ni goût caractéristiques.

Les assiettes sont fréquentes, libres, d'abord blanc-gris, puis jaune-gris, et enfin complètement noires.

Variabilité. La couleur, la forme et le caractère de la calotte changent brusquement, d'abord elle est grise en forme de cloche, plus tard elle est convexe-prostrée, jaunâtre et à la fin du développement, elle est prostrée, jaune-brun, avec des fissures et des bords plus foncés.

Espèces similaires. Le bousier commun est similaire au bousier scintillant (Coprinus micaceus), qui diffère par la couleur de la calotte - avec une teinte brun jaunâtre prononcée.

Comestibilité: seuls les jeunes champignons sont comestibles, qui peuvent être conservés pendant 2-3 heures, après quoi ils sont inutilisables.

Comestible, 4e catégorie.

Champignons d'août non comestibles

Rangée gris-brun, ou argiraceum (Tricholoma argyraceum)

La plupart des rangs qui poussent en août ne sont pas comestibles. Les rangées gris-brun poussent sur de petites altitudes dans les forêts mixtes.

Habitat: les forêts de feuillus et de conifères avec des pins et des hêtres, poussent en petits groupes ou individuellement.

Saison: Juillet - novembre.

Le chapeau a un diamètre de 3 à 8 cm, d'abord fortement convexe, puis convexe et convexe. Une caractéristique distinctive de l'espèce est une calotte écailleuse, radiale-fibreuse sur les bords, semblable à une surface de feutre gris-brun avec une teinte violette.

La patte mesure 3-7 cm de haut et 6-14 mm d'épaisseur, cylindrique, souvent courbée, dense, blanchâtre au début, puis crémeuse, jaunâtre à la base.

La pulpe est tendre, fragile, blanchâtre avec une légère odeur.

Les plaques sont de fréquence moyenne, encochées ou adhérentes au pédoncule, d'abord de couleur crème, ensuite gris crème, parfois avec une teinte violette.

Variabilité: la couleur du bonnet varie du gris au gris-brun.

Similitude avec d'autres espèces. La rangée gris-brun est similaire à la rangée terreuse (Tricholoma terreum), qui se distingue par une calotte grise uniformément colorée.

Non comestible en raison d'un goût désagréable.

Agaric mouche

L'Amanita est blanche ou malodorante (Amanita virosa).

Habitat: les forêts de conifères et de feuillus, poussent en groupes ou individuellement.

Saison: Juillet - novembre.

Description de l'espèce.

Le chapeau a un diamètre de 5 à 12 cm, d'abord hémisphérique ou en forme de cloche, puis convexe. Un trait distinctif de l'espèce est une calotte lisse blanche ou ivoire brillante et la même couleur de la plaque quel que soit l'âge, ainsi que la présence d'une large volve blanche, immergée dans le sol à la base. Le chapeau est généralement recouvert des restes du couvre-lit.

La patte est longue, 6-20 cm de haut, 8-20 mm d'épaisseur, blanche, avec une floraison farineuse. Seuls les jeunes spécimens ont un anneau sur une jambe, puis il disparaît. La volve blanche dans le sol a des dimensions allant jusqu'à 3 cm, mais elle ne peut pas être retirée avec le champignon.

Pulpe: blanc, doux avec une odeur désagréable, pour laquelle l'espèce était appelée malodorante.

Les assiettes sont lâches, fréquentes, molles, blanches.

Variabilité. La couleur du bonnet change peu - du blanc pur à l'ivoire.

Espèces similaires. Vous devez être particulièrement prudent lors de la collecte de bons champignons comestibles - champignons des prés (Agaricus campestris), grosses spores (Agaricus macrosporus), champignons des champs (Agaricus arvensis). Tous ces champignons à un âge précoce ont des assiettes légères avec une légère teinte jaunâtre ou subtile rosâtre et des coiffes claires. À cet âge, ils peuvent être confondus avec les agarics de mouches venimeuses mortelles, blanches ou malodorantes. Vous devez soigneusement renifler les champignons, car l'agaric à la mouche a une odeur désagréable, c'est la principale différence pour un jeune âge. A l'âge adulte, dans tous ces champignons, les plaques acquièrent une couleur de brun clair, rose, brunâtre, et chez la mouche agaric elles restent blanches.

Mortellement toxique!

Amanita muscaria (Amanita citrina).

Habitat: les forêts de conifères et de feuillus, sur sols acides, poussent soit en groupe, soit individuellement.

Saison: Juillet - octobre.

Description de l'espèce.

La calotte a un diamètre de 4 à 10 cm, d'abord sphérique, puis convexe. Un trait distinctif de l'espèce est une calotte jaunâtre-verdâtre avec de grandes taches claires provenant des écailles, ainsi qu'une tige lisse avec un grand anneau et un épaississement à la base, entouré d'une volve. Il y a des restes du couvre-lit sur les bords.

La patte est longue, 4-10 cm de haut, 7-20 mm d'épaisseur, blanche ou jaunâtre, avec une floraison farineuse. Sur la jambe de la partie supérieure, il y a un grand anneau de suspension de la même couleur que le bonnet, ou blanchâtre. En dessous, la patte est tubéreuse élargie et se situe dans une volve blanchâtre.

Pulpe: blanc, avec une odeur de pommes de terre crues.

Les assiettes sont lâches, fréquentes, molles, blanches ou jaunâtres.

Variabilité. La couleur du bonnet change peu - du vert jaunâtre au verdâtre-bleuâtre et à l'ivoire.

Espèces similaires. Vous devez être particulièrement prudent lors de la collecte de bons champignons comestibles - champignons des prés (Agaricus campestris), grosses spores (Agaricus macrosporus), champignons des champs (Agaricus arvensis). Tous ces champignons à un âge précoce ont des plaques légères avec une légère teinte rosée jaunâtre ou légèrement perceptible et des coiffes claires.

À cet âge, ils peuvent être confondus avec le champignon agaric mouche toxique mortel. Vous devez renifler soigneusement les champignons, car l'agaric à la mouche sent les pommes de terre crues, c'est la principale différence pour un jeune âge. A l'âge adulte, dans tous ces champignons, les plaques acquièrent une couleur de brun clair, rose, brunâtre, et chez la mouche agaric elles restent blanches.

Toxique.

Mycena adonis, ou violet (Mycena adonis).

L'accumulation de mycène est un signe avant-coureur de la saison des champignons. S'il y en a beaucoup, si les souches en sont couvertes, c'est un signe clair qu'il y aura beaucoup de bons champignons de valeur.Ces petits champignons non comestibles et hallucinogènes sont très diversifiés. Une tige fine et une coiffe fine sont des caractéristiques communes.

Habitat: dans les endroits humides, parmi la mousse, ils poussent en groupes.

Saison: Juillet - octobre.

Description de l'espèce.

Le chapeau a un diamètre de 1-1,5 cm, d'abord en forme de cloche, puis convexe. Un trait distinctif de l'espèce est une calotte très grumeleuse au centre, brun-rouge, rose corail, jaune-brun ou violet, avec un bord crémeux rose clair sillonné et strié.

La patte est mince, 4-7 cm de haut, 1-2 mm d'épaisseur, cylindrique, lisse, a une couleur blanc crème au-dessus et brunâtre en dessous.

La pulpe est fine, légèrement crémeuse.

Les plaques sont de fréquence moyenne, étroites, d'abord accrétées, puis crantées, larges, blanchâtres avec une teinte de chair, parfois rosée crémeuse.

Variabilité: la couleur du bonnet au milieu va du brun rosé au violet, et sur les bords du crème au rosâtre. Le bord sillonné est de couleur plus claire et se plie avec le temps.

Espèces similaires. Mycena adonis est de forme similaire à mycena Abramsii, qui se distingue par un chapeau plus clair, rose jaunâtre et plus grand.

Comestibilité: l'odeur désagréable est à peine atténuée par la décoction dans 2-3 eaux, c'est pourquoi elles ne sont pas consommées.

Immangeable.

Écailles épineuses (Pholiota shaggy).

Ces champignons d'août sont très largement représentés dans les forêts mixtes. Ils sont pour la plupart non comestibles et poussent sur des souches et des arbres tombés, moins souvent sur les racines.

Habitat: sur les troncs en décomposition des arbres à feuilles caduques, poussent généralement en groupes.

Saison: Août - octobre.

Description de l'espèce.

Le chapeau a un diamètre de 3-12 cm, d'abord convexe, puis convexe-tendu. Un trait distinctif de l'espèce est un chapeau de paille beige clair ou clair avec des épines brunes claires acérées. Les bords du capuchon se fissurent avec le temps.

La jambe mesure 3 à 10 cm de hauteur et 5 à 12 mm d'épaisseur. La patte est d'abord blanche, puis crémeuse, et à la base elle est brunâtre avec des écailles.

Pulpe: d'abord blanc, puis crème légère.

Les plaques sont fréquentes, d'abord adhérentes et blanchâtres, puis échancrées et crémeuses avec une teinte rosâtre.

Variabilité. La couleur du bonnet change avec la croissance du beige clair au brun clair.

Espèces similaires. L'écaille épineuse est similaire à l'échelle laineuse, ou commune (Pholiota squarrosa), qui se distingue par la couleur brun rougeâtre de la calotte.

Immangeable.

Messages récents